Son Histoire

Mikao Usui qui était entre autre un moine bouddhiste, a découvert et développé le Reiki. Il est né au Japon le 15 aout 1865 dans le petit village de Taniai. Il semble avoir vécu une vie de pèlerin, étudiant et voyageant selon ses initiatives personnelles et sa vie spirituelle.

Nous savons avec certitude qu'à un jeune âge, il étudia le Kiko sur le mont Kurama. Le Kiko est la version japonaise du Qi Gong qui se base sur l'usage du KI, l'énergie de vie, et comprend des méthodes de guérison par imposition des mains. Le Kiko exige de constituer une réserve d'énergie à l'aide d'exercices avant de l'utiliser pour la guérison. Celui qui utilise cette méthode risque l'épuisement. Le jeune Usui se demanda s'il existait une méthode de guérison qui n'exigeait pas ce stockage d'énergie. C'est une question essentielle qui germa dans son esprit et qui porta ses fruit plus tard dans sa vie. Sa soif de connaissances a poussé Usui à voyager à travers le Japon et dans toute l'Europe. Il avait l'intention d'étudier la médecine, la psychologie, la religion et le développement spirituel. Grâce à ses grandes capacités psychiques il a été admis au sein d'un groupe métaphysique appelé REI JYUTU KA ou il poursuivi son apprentissage de la spiritualité.

Son éducation et un esprit très organisé lui ont permis d'obtenir le poste de secrétaire de Shinpei Goto qui devint plus tard le maire de Tokyo. Usui a ainsi fait la connaissance de nombreuses personnalités influentes au Japon. Tous ces contacts lui ont permis de développer ses propres affaires et de devenir un excellent homme d'affaires.

Il mena ses affaires avec succès jusqu'en 1914 ou il prit un mauvais virage qui le fit basculer. Il décida alors de devenir moine bouddhiste et se consacra à la prière et à la pratique. Finalement il décida de retourner sur le Mont Kurama et d'y faire une retraite de 21 jours. Il passa ses journées à chanter, prier et méditer, tout en jeûnant.

Vers la fin de sa retraite, il fut pénétré par un flot de lumière de spirituelle et vécu un satori. Cette énergie était l'énergie du Reiki le touchant sous forme d'une initiation. Sa conscience s'est éveillée et il se rendit compte qu'une grande puissance venait d'entrer en lui. Il reconnut ce pouvoir qu'il avait souhaité lorsque il étudiait la guérison sur le mont Kurama dans son enfance. Une immense joie l'envahit , il savait alors qu'il pouvait guérir les autres sans appauvrir sa propre énergie.

Usui Sensei commença par utiliser le Reiki sur lui-même, puis sur les membres de sa famille. Il alla s'installer à Tokyo en avril 1922, ou il créa un centre de guérison qu'il appela " Usui Reiki Gakkai ". Ce qui signifie Centre de Guérison Usui. Il ouvrit un cabinet de soins à Harajuku, près du sanctuaire Meiji, au centre de Tokyo. Il commença à enseigner et à donner des traitements de Reiki.

Ensuite, il développa son apprentissage en 6 niveaux (selon Fumio Ogawa). Les 4 premiers niveaux correspondent au niveau I et sont appelés Shoden. Le cinquième niveau, Okuden, se divise en deux parties et correspond au niveau II. La maîtrise, ou Enseignement Mystérieux est appelé Shinpiden. Usui Sensei continuait d'enseigner et de donner des soins au centre de Tokyo lorsqu ' en 1923, 140 000 personnes trouvèrent la mort dans un tremblement de terre dévastateur.

Il y eut aussi beaucoup de blessés , de malades. Presque tous étaient traumatisés, en état de choc. La demande en Reiki devint très forte. Usui et ses étudiants travaillèrent jour et nuit pour aider ceux qui en avaient besoin. En 1925, il ouvrit un centre plus grand et se mit à voyager à travers le Japon pour répandre le Reiki. Le besoin de guérison après le tremblement de terre perdura plusieurs années. Pendant cette période Usui Sensei enseigna le Reiki à plus de 2 000 personnes et forma 16 enseignants . En raison de l'aide qu'il apporta à la population, le gouvernement japonais lui décerna la récompense Kun San To pour services méritants auprès des autres.

Usui Sensei ne souhaitait pas que le Reiki soit une pratique exclusivement réservée à un groupe, ni qu'elle fut contrôlée ni limitée d'aucune façon. Il pensait que le Reiki devait être à la disposition de tous et être répandu dans le monde entier. Il considérait que le Reiki était un moyen pour chacun de nous de découvrir le divin. Ainsi il pensait que les êtres seraient plus enclins à travailler ensemble pour la création d'un monde meilleur.

Usui Sensei mourût le 9 mars 1926, à la suite d'une attaque cérébrale alors qu'il donnait un cours de Reiki à Fukuyama. Il est enterré au temple de Saihoji dans le quartier de Suginami-Ku, à Tokyo. Après sa mort, ses étudiants (M. J. Ushida) ont érigé une stèle funéraire près de sa tombe, sur laquelle sont inscrits les détails de sa vie et de son œuvre en rapport avec le Reiki.

Après la mort d'Usui Sensei, M.J.Ushida devint le président du Usui Reiki Ryoho Gakkai. Il y a eu 7 présidents, le dernier , toujours actif, étant M. Masayoshi Kondo.

Le Dr Hayashi a reçu le degré Shinpiden d' Usui Sensei mais il ne fut jamais président du Gakkai. Après la mort d' Usui, il quitta le centre Gakkai pour créer sa propre association. Il conserva toutes les archives détaillées de tous ses traitements et il développa sa propre méthode de Reiki, qui comprend des positions particulières des mains pour le traitement de diverses maladies. Il fut un maître de Reiki respecté, président de sa propre association.

 

Cette page provient du site Arboreiki: http://arboreiki.celeonet.fr/articles/reiki/histoire-usui/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site